APPROPRIATION DU TRAVAIL DES AUTRES

COMMENT REAGIR ?

Peut-être vous êtes vous déjà retrouvé dans une telle situation. Vous avez emis des idées, fait un travail et vous vous retrouvez face à une personne qui utilise ce travail en se l'appropriant personnellement. Ou qui vous présente votre travail comme étant le sien. Comment réagir d'une façon positive et devant cette situation qui peut vous affecter profondément. Devant ce comportement irrationnel, votre cerveau trés rationnel peut vous empêcher d'agir sous l'effet de la sidération. Comment vais-je prouver mes dires s'il n'y a pas de témoins ?

Comment cette personne peut agir de la sorte ? Moi je ne ferais jamais cela ! et pourtant elle est si gentille.

Réagissez face à cet évènement en adressant à votre "imposteur" un courriel que vous garderez bien sur et qui vous servira en cas de récidives ou face à d'autres méfaits. Dites ce qui s'est réellement passé en établissant une liste des faits sans autres commentaires ni interprétations ni injures. Alertez l'entourage et toutes personnes susceptibles d'être impliquées malgré elles dans cette forfaiture.

Le ou la manipulatrice qui a ce comportement conscient ou inconscient changera peut-être de comportement. Il ou elle aura une certaine dextérité pour retourner les situations en sa faveur au dame de leur victime. Ne vous laissez pas piéger. Restez ferme sur votre position. Dans le domaine du travail c'est chose courante. Pris par la spirale quotidienne vous pouvez pensez que ce n'est pas grave ou que vous n'avez pas assez de temps à accorder à ce genre de péripétie. Pourtant cela peut permettre de stopper des situations qui risqueraient de perdurer

Si vous ne réagissez pas car vous pensez que l'on ne vous croira pas vous ouvrirez une brêche dans laquelle cette personne s'introduira insidieusement. Sachez que vous rendrez service par cette alerte à d'autres personnes qui risqueraient de se trouver dans pareille situation. Et peut-être permettrez vous à cette personne de prendre conscience de son comportement.
Vous savez désormais qu'il vous faudra être vigilant(e ) et que vous ne pouvez plus lui faire totalement confiance.

Si vous avez fait un travail en commun, reconnaissez la partie qui lui appartient et felicitez là si c'est mérité.

Catherine Burgagni

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 28/11/2018