livre auto biographique et conférences sur le burn-out et le harcèlement

Hopital / EHPAD /USLD

Pratiques indécentes

Voici un témoignage pour vous alerter de ce qui se passe dans certaines unités de médecine. C'est du vécu. Une personne de ma proche famille aprés avoir subi deux sortes de traitements suite à un diagnostic d'un carcinome au foie n'arrive plus à éliminer les liquides corporels. Ponctions après ponctions des liquides stagnants dans son corps , la personne tombe en deshydratation et confusion.Elle est hospitalisée en medecine D, un batiment annexe qui se trouve dans l'enceinte d'une EHPAD. La médecin la met sur perfusion: réhydratation + doliprane. Elle reprend petit à petit de l'énergie, mais la problématique de l'accumulation des liquides ne disparait pas. Ayant des contacts avec des soignants, ils me précisent que lorsque les ponctions deviennent de plus en plus rapprochées, il arrive un moment où la malade ne peut plus se faire ponctionner car cela devient trop douloureux et elle arrive en fin de vie.  C'est ce qui va arriver. Lors de la  dernière ponction avant son transfert en USLD, la malade va hurler de douleur.

La médecin va exercer des pressions pour que la famille lui donne l'accord pour qu'elle puisse transferer la malade en USLD ( unité de soins longue durée: type d'EHPAD). Elle va conditionner la malade pour qu'elle accepte, culpabiliser la famille avec des propos tel que :  l'argent compte plus que la santé de votre maman. Les enfants se rendent compte que la modeste retraite de leur  maman ne couvrira pas les frais d'hébergement et qu'aucun dossier d'aide n'a été initialisé.  Non seulement, elle met la famille en situation de stress pour monter ce dossier, mais en plus elle donne un faux espoir sur la durée de vie de la malade et la prive des soins palliatifs qu'elle aurait du recevoir si elle avait été transferée dans une unité adaptée à son cas. Elle décedera dans les 15 jours. Ceux qui sont allés la voir la dernière semaine ont été choqués 

 

Son cas n'est pas isolé. Ce sont des pratiques qui se répètent dans cet établissement. J'ai envoyé un courrier à l'ordre des médecins. J'attends leur retour pour passer à l'étape suivante. Nous avons affaire à un abus de faiblesse. Extorsion de consentement par des pratiques non  déontologiques, abus de pouvoir et manipulations psychologiques.. 

BCATH

Date de dernière mise à jour : 06/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire