TEMOIGNAGES

Vos témoignages

 

Depuis 2012, je n'ai cessé de raconter mon histoire, et de rencontre en rencontre des personnes me font part de leur "malheureuse expérience". "Enfin une personne « qui me comprend »" me disent-elles. Parfois l'histoire se termine par la mort et c'est une collègue qui témoigne. Voici de nouveaux témoignages qui ne sont pas dans mon livre.

 -  1-Une personne qui travaillait en tant que commercial n'avait pas eu vent d'un plan de départ qui était en prévision. Son manager lui mettait la pression, tant et si bien que malgré ses 17 années d'expérience, en sa présence, elle perdait ses moyens en face de ses clients. Elle n'arrivait plus à parler, ses mâchoires se bloquaient. Mais au lieu de l'aider, il enfonçait le clou. Il lui braillait qu’un tel comportement était inadmissible et la dévalorisait par une série de phrases toxiques. Son manager a tellement bien œuvré à sa destruction qu'elle a été déclarée en handicap et a quitté l'entreprise sans bénéficier du plan évidemment. Je lui ai dit d'écrire et de décrire la situation.

- 2-là, l'histoire se termine par un AVC mortel. La jeune femme Y en question travaille dans les services généraux pour une structure d'handicapés mentaux. Elle est chargée du nettoyage des locaux. Il semblerait qu'un harcèlement insidieux de la part de deux de ses collègues est la cause de cet AVC. La personne Z qui m'a rapporté les faits avait été voir le directeur pour lui faire part de ce problème mais elle n'avait pas de preuve. Cette personne Y faisait le ménage et il semblerait que les deux autres personnes salissaient son travail en jetant des papiers et en faisant d’autres malversations etc.…La réaction de la personne harcelée fut de mettre beaucoup de produit nettoyant pour que cela sente bon. La personne Z lui répétait inlassablement qu'elle n'avait pas besoin de mettre autant de produit que tout le monde savait qu'elle faisait bien son travail. Les emprises du harcèlement sont telles qu'elles déclenchent chez la personne harcelée des hyper réactions pour démontrer qu'elle fait correctement son travail, qu'elle a les compétences etc... La maman de cette personne décédée était au courant des agissements des collègues de sa fille. J'ai suggéré à la personne Z de dire à la maman de porter plainte contre (X) afin de déclencher une enquête. Si ceci est vrai, il est nécessaire que ces deux collègues soient sanctionnées sinon elles continueront leurs agissements destructeurs.

3 – Que se passent-il dans les établissements pour personnes handicapées ? Le personnel sous la coupe d’une directrice borderline dérive dans la violence psychologique auprès des personnes atteintes d’handicap et auprès des parents. Les parents ont retiré leur enfant de cette institution et ont pris un avocat. Comme dans toute forme de harcèlement, au départ les personnes n’osent pas en parler. Elles doutent, elles sont prises au dépourvu par un fonctionnement, qu’elles ne connaissent pas, qui ne laisse pas de preuves saisissables et qui est difficile à imaginer.  Il n'est pas évident de déceler le harcèlement, mélange subtil de communication, de comportements, de sensations qui brouillent la réalité des faits. Les personnes harcelées ne voient pas au prime abord qu’elles sont prises dans ce rouage et surtout dans le harcèlement psychologique car cela ne laisse pas de traces visibles à l’œil nu comme un bleu, une griffure etc. La personne va être touchée émotionnellement. 

4 – « qu’est ce que vous croyez, çà toujours été comme cela » cet ingénieur à la retraite a des idées très arrêtées sur le travail. « Quand ça ne va pas on change de travail ». Facile à dire lorsque l’on n’est plus concerné par le monde du travail. Ceux qui ont la possibilité le font. Mais ceux qui ont besoin d’un salaire à la fin du mois et qui gagnent juste assez pour couvrir leurs dépenses mensuelles vont-ils prendre le risque de démissionner ? Il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en jeu. Nous ne pouvons pas nous baser que sur une expérience passée. Malheureusement nous rencontrons beaucoup de gens « blindés » qui tiennent des discours décalés par rapport à la réalité. La position de l’autruche est propre à certaines personnes.

5- Nous sommes en Novembre, la neige est tombée sur les sommets environnants et le thermomètre indique quelques degrés positifs. Une personne est venue nous demander un verre d’eau. Elle nous dit « je suis déshydratée, l’autre matin je n’ai pu me lever, j’avais un rhume. Le médecin m’a dit que j’étais déshydratée ». Une particularité du burn-out est la déshydratation qui se produit alors que vous buvez et que vous n’êtes pas exposés à de grosses chaleurs. Je lui ai fait remarquer qu’elle est peut-être très fatiguée et lui conseille de prendre soin d’elle. Le corps parle mais faut-il encore l'écouter. 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 13/01/2020